Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Barlin souvenirs

Un blog pour partager vos souvenirs et actualités sur Barlin, dans le Pas-de-Calais.


On l'appelait Cacahuète

Publié par Jacky Mikolajczak sur 14 Février 2013, 17:39pm

Catégories : #personnage, #barlin, #presse, #evenements, #commerces

On l'appelait Cacahuète

On l'appelait Cacahuète, parce qu'il vendait des cacahuètes, évidemment. Pas très original, mais on ne connaissait pas son prénom et encore moins son nom de famille. Cacahuète était algérien ou marocain. Pourquoi avait-il posé son sac à Barlin, que faisait-il hormis son activité de vendeur de cacahuètes, où vivait-il ? Je ne m'en souviens pas. Mais je me rappelle de l'homme. Il attendait l'acheteur à la sortie du cinéma Cocu ou au marché. Il se promenait avec son panier présentoir en bandoulière et de temps en temps quelqu'un lui achetait un petit paquet de cacahuètes. Il récupérait des colifichets je ne sais où, des porte-clefs, des petits jouets qu'on trouvait dans les paquets de lessive Bonux, et ils les donnait en cadeau à ses clients. Cacahuète avait le sens du commerce.

On rencontrait souvent Cacahuète assis sur le rebord de la vitrine du magasin de disques qui se situait à l'angle des rues Ferrer et du Cornet, chez Creton, si mes souvenirs sont bons, à l'emplacement de l'actuelle confiserie. Les jeunes barlinois l'aimaient bien et taillaient souvent une bavette avec lui.

Un jour Cacahuète eut les honneurs de la presse. On le vit en photo dans Nord Matin, entouré par des agents de police de Barlin. Cacahuètes avait retrouvé de la famille au pays et y retournait pour de bon. Les policiers barlinois avaient pour mission de le conduire vers son lieu de départ. Tout est bien qui finit bien.

Cette courte histoire est approximative, car Cacahuète a dû quitter Barlin au début des années 60 et les souvenirs s'éloignent. Vous pourrez peut être la compléter ?

Commenter cet article

BARRE 01/01/2015 09:59

J'ai habité BARLIN vers la fosse 7 dans les années 55 - 60 et je me rappelle de CACAHUETE qui passait en vélo pour vendre ses cacahuètes et ma mère qui était une ancienne institutrice lui faisait son courrier. je le vois encore. je suis né en 1949.

Courchelle 28/12/2013 11:33

De petite taille, il avait une très mauvaise vue et portait des lunettes. Il faisait le tour du stade de l'ASB à l'occasion des matchs en vendant ses cacahuètes. Dans les denières années, il avait des comportements marginaux, ce qui a provaqué sans doute un accompagnement vers son pays d'origine, je me rappelle qu'il faisait sa lessive dans l'abreuvoir de la pâture Dufour rue des Marolliers et il séchait son linge sur la clôture.

dubreucq jean-paul 08/11/2013 23:18

je me souviens très bien de cacahuète, il était également présent à tous les matchs de de l'as barlin où il vendait ses cacahuètes une figure emblématique de barlin un gentil gars c'était le bon temps c'était ma jeunesse j' ai 66 ans j'ai quitté la ville mais je n'oublie pas

fichaux guy 14/10/2013 18:01

je me souviens de cacahuete.il passait a maisnil lez ruitz dans les annees 60 comment vas tu patrick

BARRE 01/01/2015 10:28

J'habitais MAISNIL les ruitz avant 1959 et fréquentais l'école communale mais je n'ai aucune photo de cette époque. J'avais un copain qui s'appelait maurice decrois. je serais très heureux d'avoir des contacts. merci

boitel patrick 17/02/2013 09:36

Cacahuète vendait aussi ses paquets dans les tribunes et autour du stade de l'ASB. J'étais gamin et descendais voir les matchs avec mon père.J'étais assis sur le porte bagage de la mobylette.
A l'époque aussi, à la place de la salle des sports il y avait une maison avec un grand jardin.Le propriaitaire de cette maison avait trouvé le filon. En effet, à cette époque il y avait du monde qui venait voir les matchs de foot.beaucoup de vélos et de mobylettes.Alors cet homme a transformé son jardin en parking.On payait la place et on avait une plaquette de bois avec 1 N° de place

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents